La santé mentale, ça nous concerne toutes et tous !

16 avril 2021

Un des enjeux majeurs identifiés pour la santé mentale de la communauté enseignante est la gestion de sa santé émotionnelle. C’est également un enjeu pour les étudiant.e.s et les jeunes adultes pour qui la gestion du stress est plus difficile. La pandémie de COVID-19 n’aura pas arrangé les choses. Certains et certaines d’entre nous se sentent impuissant.e.s, stressé.e.s ou anxieux.ses face à ces changements majeurs dans notre quotidien et dans nos habitudes de vie. D’autres ressentent de l’inquiétude et de la peur pour leurs proches. Plusieurs se sentent seul.e.s à travailler à la maison, avec pour la plupart, peu de contacts sociaux, et qui plus est, dans des installations qui ne sont pas nécessairement ergonomiques et adaptées à nos besoins. Il y a tous ceux et celles en surcharge de travail. Par exemple, la charge des enseignant.e.s universitaires et collégiaux aurait doublé depuis mars 2020! Il y a tous ceux et celles qui peinent à se motiver à travailler, jour après jour, et se sentent coupables de ne pas progresser au rythme initialement planifié. Enfin, il y ceux et celles qui, ayant temporairement perdu l’accès aux bureaux et aux laboratoires, ont éprouvé du découragement, ou même, vivent dans une précarité financière ayant dû prolongé leurs études et n’ayant plus de financement.

Cinq signaux révélateurs que votre santé mentale ou celle d’un.e proche se dégrade :

  • Détresse
  • Changements de personnalité
  • Absences ponctuelles et absentéisme
  • Dégradation de la performance
  • Comportements extrêmes (ex : consommation alcool et drogues)

Prenez soin de vous d’abord et apprenez à auto-diagnostiquer votre santé mentale. Ainsi, vous serez plus disposé.e à prendre soin de vos proches, de vos étudiant.e.s, de vos employé.e.s, etc et à détecter la détresse chez les autres.

Quelques ressources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Partager: